Affichage des articles dont le libellé est Humanité. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Humanité. Afficher tous les articles

mardi 17 novembre 2020

À la terre native



Tout le monde espère dans ”le monde d’après”. 

Je voudrais parler du pendant de cette crise, semence pour demain,  et certainement d’importance extrême pour aujourd’hui.

J’ai vu ci et là des initiatives, toutes admirables, pour essayer de préparer un monde meilleur (on dirait une mauvaise pub pour les GAFAM, mais ce terme fait maintenant partie de notre patrimoine commun et nécessaire, désolé). 

Bien.

Ce qu’il y a de mieux encore, ce sont les actes quotidiens des humains pour essayer de ne pas baisser les bras, pour d’une part ne pas décourager leur entourage et ne pas se décourager eux-mêmes, et d’autre part essayer de faire éclore régulièrement la petite dose de bonheur indispensable à une vie harmonieuse et équilibrée.

Par là ce sont des Américains qui ressuscitent des recettes bicentenaires pour faire leur pain au levain, par ici des Asiatiques qui s’obligent à une discipline sportive régulière oubliée depuis l’essor de leur modernité technologique, ailleurs encore des peuples Européens, Arabes, Maghrébins, Africains qui rient chacun et ensemble, bravant les interdictions iniques et les peurs injustifiées.

Tous ces gens vivent, aiment, résistent, construisent, espèrent. 

Ce sont déjà eux, ici et maintenant, ce fameux monde meilleur de demain dont on parle tant.


mardi 19 mai 2020

L’ire libre




En ces temps incertains de contraintes iniques, 
par ces obligations grégaires d’obéissance civique, 
pendant ces ordres inouïs 
et ces mensonges subis, 
je suis blessé et je lis, 
j’étudie, et je réfléchis.






vendredi 3 mars 2017

Le marketing qu’il ne faut plus faire

Résultat de recherche d'images pour "honnêteté intellectuelle"

Une marque très connue de fournitures pour professionnels et particuliers.
Je ne dirai pas laquelle et peu importe : c’est l’attitude qu’il est bon de retenir, la société qui l’utilise ne mérite pas plus d’attention.

Une lettre adressée personnellement, suivant le fichier clients.

On y lit : « Bénéficiez de 20 € de réduction par tranche de 20 € d’achat ! »
Donc on se dit : « chouette, ils font une opération avec 50 % de réduction ! »
Mais comme on est assez désabusé par des publicitaires toujours plus flous,
on enchaîne par : « ok, mais vérifions quand même avant d’y aller... »

Sur le deuxième feuillet on voit une première précision : « 20 € en bons tous les 20 € d’achat* »
Alors là même si on comprend la petite astuce un peu limite qui consiste à ne pas faire de réduction immédiate mais à obliger à revenir pour un nouvel achat avant d’opérer la réduction, sur le coup on est quand même rassuré.
Ensuite on remarque l’astérisque et comme on est rompu à l’exercice, on va de suite à la fin des courriers rechercher la petite note pour y vérifier si c’est bien vrai, si on peut faire confiance à ce qu’on a naturellement compris.

Bingo : « * bons de réduction pour un achat ultérieur à effectuer pendant 75 jours en 5 bons de réductions de 20 € non cumulables à utiliser chacun par tranche de 100 € d’achat. »

Bon, d’accord, ils ne mentent pas. Ils jouent sur les mots. On appelle ça aussi « vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes ».

Personnellement je ne vais certainement pas me déplacer pour un magasin faisant si peu cas d’une probité de base dans sa communication, et osant tromper ses clients de manière si grossière.

Et vous ?





mercredi 27 juillet 2016

Sur cette pierre...


Tu peux voir détruire l'œuvre de ta vie. 
Alors, sans dire un mot, commence à rebâtir !

(libre interprétation philosophale d'un poème proclamatoire que nul n'ignore)





dimanche 17 juillet 2016

vendredi 15 juillet 2016


Pas d'appel à la haine, toujours stérile, mais une réclamation d'efficacité vraie et non pas simplement proclamée.
"En état d'urgence" et déjà lourdement menacée, blessée et meurtrie la France laisse un poids lourd pénétrer le soir sur une avenue où une foule se promène ?

Oui il y a un irresponsable fou. Il s'est déjà fait descendre, et donc lui ne causera plus de malheurs à d'autres innocents.
Oui, il y a des medias irresponsables fous. Ils font d'un petit minable une célébrité en dépit du risque d'imitation.
Oui, il y a des professionnels irresponsables en charge de notre sécurité qui n'ont pas fait leur travail. Et il convient de rapidement les remplacer pour éviter la reproduction de ces horreurs pourtant évitables avec un minimum de sérieux.

Je suis à la fois choqué, attristé, en colère, et de tout cœur avec les victimes et leurs proches ainsi qu'avec tous ceux qui ont été touchés d'une manière où d'une autre.