mercredi 17 août 2016

Hier soir, de retour après un cocktail raté

Hier soir, de retour après un cocktail raté, sans glace, bref un moment comme je n'en souhaiterais pas à mon pire ennemi...

Et bien même ces expériences extrêmes de détresse sans nom peuvent apporter du positif.

Pour nous ce fut la confirmation autant profonde que philosophique - ce qui est un quasi pléonasme tendant à enfoncer le clou dans un bois déjà bien attendri - du fait que pour être heureux, il suffit de l'être. Et de bien vouloir s'en apercevoir.

Car l'ensemble de nos petits bonheurs est bien supérieur à la somme de nos instants magiques !

O:-)